Bretagne Amitiés

/
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
» x-Hack hack you
Lun 1 Aoû - 21:55 par Invité

» LES BLABLA DU MOIS DE MAI
Lun 17 Mai - 9:55 par annaëlle29

» BON PREMIER MAI
Dim 2 Mai - 14:54 par Molly

» LES BLABLAS DE MARS ET D' AVRIL
Sam 1 Mai - 0:17 par Bikettebreizh

» voyez une adresse comme si vous y étiez sur place
Mar 20 Avr - 19:52 par kosette

» HISTOIRES DRÖLES
Mar 13 Avr - 16:28 par Bikettebreizh

» pour aller sur une page que l 'on veut
Ven 9 Avr - 0:27 par kosette

» tour de remparts à st malo
Mer 31 Mar - 0:18 par kosette

» produits bretons et celtes
Dim 28 Mar - 19:49 par Bikettebreizh

Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 14 le Ven 21 Avr - 4:55
Meilleurs posteurs
kosette
 
Molly
 
annaëlle29
 
Bikettebreizh
 
annie
 
D@sk
 
Partenaires
Forum gratuit


Tchat Blablaland


weborama

Partagez | 
 

 HISTOIRES DRÖLES

Aller en bas 
AuteurMessage
kosette
Admin
avatar

Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 70
Localisation : baie du mont st michel (côté bretagne)

MessageSujet: HISTOIRES DRÖLES   Lun 8 Mar - 11:59

LES PERLES DE LA POLICE...
Un procès-verbal doit être un document parfaitement lisible et surtout clair afin que les magistrats puissent se faire une opinion précise de ce qui s'est déroulé. Ça, c'est la théorie. Dans la pratique,...

Parfois dans l'empressement, dans le stress, de petites coquilles s'y glissent de manière non intentionnelle. Loin de vouloir nous moquer des policiers, qui parfois s'expriment dans une langue qui n'est pas la leur, voici quelques perles, qui ont d'ailleurs été publiées dans une revue interne de la police.

• Les deux trous de balle étaient parfaitement groupés ensemble.
• Selon ses dires l'homme est mort vers 16h35.
• Le trou de balle était si gros que nous avons pu y mettre deux doigts...
• Le motif du vol était le meurtre.
• Il rédigea lui-même par écrit son témoignage oral.
• Ses papiers, même s'ils étaient faux, étaient parfaitement en règle.
• Pour finir, l'interpelle avoua le vol ainsi que quelques autres meurtres.
• Quand nous lui avons demandé de s'expliquer, l'homme a souri comme un coupable.
• Ses explications ne nous paraissant pas très claires, nous avons sommé l'homme de parler français sous peine d'amende.
• Ayant perdu les deux bras, le conducteur faisait de grands signes pour attirer l'attention des autres automobilistes.
• Toutes les entrées de la femme étant verrouillées, les deux cambrioleurs la pénétrèrent par le devant.
• Le récidiviste n'avait jamais rien eu à se reprocher.
• Le mur avançait à grand pas vers le véhicule.
• La disparition de l'enfant a été signalée par ses parents dès son retour.
• Personne n'ayant donné les ordres nécessaires, il n'était pas difficile d'y obéir.
• Soudain, la voiture recula pour mieux avancer.
• Le pendu est mort noyé.
• Le cadavre ne semblait pas en possession de toutes ses facultés.
• Arrêté par les enquêteurs, le voleur les a menacés d'appeler la police.
• Il est à noter que les deux véhicules sont entrés en collision l'un avec l'autre exactement le même jour.
• Le plaignant, visiblement en état d'ébriété, prétendait s'appeler Jésus et signa le formulaire d'une croix.
• Si nos policiers n'étaient pas intervenus, le viol n'aurait sûrement jamais eu lieu.
• L'homme qui était aussi sourd que son épouse, ne semblait pas s'entendre très bien avec elle.
• Nous avons donc pu constater qu'il n'y avait rien à constater.
• Ses explications étaient si embrouillées que nous avons dû le relâcher, faute d'avoir la preuve que nous pouvions comprendre ses explications.
• C'est la pluie qui empêcha le policier de s'apercevoir qu'il neigeait.
• Pendant tout l'interrogatoire, l'homme n'a cessé de nous dévisager avec ses propres yeux.
• Maîtrisé par nos soins, l'homme s'est enfui à toutes jambes, malgré sa jambe artificielle qui s'était décrochée.
• Les neufs coups de couteau sur le cou et le visage de la victime laissaient croire à une mort qui n'était pas naturelle.
• La tête ne lui tenait plus que par la peau du derrière.
• Le coup porté à bout portant lui a enfoncé la moitié des dents dans les oreilles.
• Le défunt a formellement reconnu son agresseur.
• Mort sur le coup, l'homme avait déjà été victime d'un accident identique l'an dernier.
• Percé de plusieurs balles, le cadavre flottait quand même dans la rivière.
• La victime, blessée à une jambe, est venue jusqu'à l'auto patrouille en copulant sur une jambe.
• Comme il devait être pris en charge au plus vite par un asile d'aliénés, il a été conduit au poste de police.
• Après avoir enfilé deux sens interdits, l'homme s'en est pris à la conductrice
• L'homme a juste eu le temps de déposer sa plainte sur le bureau avant de s'écrouler devant nos yeux qui n'ont rien compris.
• N'ayant pu abuser de la jeune femme, il la viola sauvagement.
• Si la fenêtre du bureau n'avait pas été ouverte, elle aurait été fermée, ce qui lui aurait permis de s'enfuir...
• N'écoutant que son courage, la policière fut obligée de battre en retraite.
• L'accident qui avait provoqué sa mort était bien un accident mortel.
• Pour sortir, il est clair que l'homme avait d'abord dû entrer.
• Ivre au milieu de la rue principale du village, l'homme nous a traités de sales flics, ignorant que nous étions des agents de police.
• L'infraction fut constatée par la police deux jours avant qu'elle n'ait lieu.
• Le cadavre ne semblait pas en possession de toutes ses facultés.
• Dès que l'homme fut abattu, nous avons pu procéder à son interrogatoire.
• Le suspect s'est alors décidé à passer aux aveux sans même qu'on ait à le frapper.
• Très gravement brûlée, elle s'est éteinte pendant son transport à l'hôpital.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Molly

avatar

Date d'inscription : 04/03/2010
Age : 73
Localisation : Quimperlé

MessageSujet: Re: HISTOIRES DRÖLES   Lun 8 Mar - 13:41

Fred et Mary se marient mais ils n'ont pas les moyens de s'offrir

une lune de miel, alors ils retournent chez les parents de Fred pour leur
premiere nuit ensemble.
>
> Le matin, Johnny, le petit frère de Fred se lève et prend son petit
> déjeuner. Il est pret de partir pour l'ecole et il demande à sa
maman si Fred et Mary sont deja debout.
>
> Elle répond - " Non "
>
> Johnny demande,
> - " Tu sais ce que je pense ? "
>
> Sa maman repond,
> - " Je ne veux pas entendre a quoi tu penses ! Allez, files a
l'ecole !
> "
>
> Johnny revient à la maison pour le déjeuner et demande à sa maman,
> - " Fred et Mary sont deja debout ? "
>
> Elle répond - " Non "
>
> Johnny demande,
> - " Tu sais ce que je pense ? "
>
> Elle répond,
> " Je m'en fous de ce que tu penses ! Finis ton dejeuner et
retournes à l'ecole. "
>
> Après l'école, Johnny revient à la maison et demande encore une
fois,
> - " Fred et Mary sont deja debout ? "
>
> Elle répond - " Non "
>
> Il demande,
> - " Tu sais ce que je pense ? "
>
> Sa maman repond,
> - " BON ! alors, dis moi a quoi tu penses ? '
>
> Il dit,
> - " La nuit dernière Fred est venu dans ma chambre pour prendre
de la vaseline et je pense que... je lui ai donné la colle pour mes
maquettes d'avion. "
Revenir en haut Aller en bas
kosette
Admin
avatar

Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 70
Localisation : baie du mont st michel (côté bretagne)

MessageSujet: Re: HISTOIRES DRÖLES   Lun 8 Mar - 15:16

:65: :65: :65: :65: :65: molly , super!!!
faut toujours écouter les enfants , non mais!!!!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Bikettebreizh

avatar

Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 39
Localisation : Lannion, côtes d'armor

MessageSujet: Re: HISTOIRES DRÖLES   Mar 9 Mar - 15:56

BLAGUES ET DICTONS BRETONS

En Bretagne, il pleut que sur les cons. A grosses gouttes ! ;
La seule chose qui ne soit pas en déficit à Brest c'est la pluviométrie (blague brestoise) ;
Pingouins dans les champs, hiver méchant ;
Bière du matin, n'effraie pas le pélerin.
Caca de mouette, tempête ; caca de goéland, beau temps.
Pluie en novembre, Noël en décembre.
Quand les mouettes ont pied, il est temps de virer (dicton de marin breton)
Horizon pas net, reste à la buvette (dicton de marin breton)
Qui trop écoute la météo, passe sa vie au bistrot (dicton de marin breton) ;
Quand les crêpes volent bas, Noël est bientôt là
Le chien aboie, les cars à Vannes passent.

Pourquoi les bretons ont choisi "BZH" comme logo ... Parce que ça signifie : Bretagne Zone
Humide
Revenir en haut Aller en bas
Bikettebreizh

avatar

Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 39
Localisation : Lannion, côtes d'armor

MessageSujet: Re: HISTOIRES DRÖLES   Mar 9 Mar - 15:58

-Caleçon qui gratte, morpions qui squattent.

-Qui mange un oignon, rote comme un démon.

-Qui pisse loin ménage ses pompes.

-Caca de fête, caca qui fouette.

-Pet sournois, pet de putois.

-Le monde appartient à ceux dont les ouvriers se lèvent tôt.

-Quéquette en décembre, layette en septembre.

-Qui pisse contre le vent se rince les dents.

-Quand les mouettes ont pied ils est temps de virer.

-Quand les mouettes volent bec au vent, signe de mauvais temps.

-Fellation du matin, repos du vagin.
-Sodomie du soir, repos des mâchoires.
-69 du midi, nettoyage des outils.
-Qui nique trop, a les couilles en drapeau.

-La bière est la preuve que Dieu existe et qu'il nous aime.
-Ceux qui boivent pour oublier sont priés de payer d'avance, Merci.
Revenir en haut Aller en bas
kosette
Admin
avatar

Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 70
Localisation : baie du mont st michel (côté bretagne)

MessageSujet: Re: HISTOIRES DRÖLES   Mar 9 Mar - 17:55

WOUAH BRAVO BIKETTE :65: :65: :65: :65:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
kosette
Admin
avatar

Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 70
Localisation : baie du mont st michel (côté bretagne)

MessageSujet: Re: HISTOIRES DRÖLES   Jeu 11 Mar - 20:01

Un Papi et une Mami de 80 ans vont chez McDo par une soirée d'hiver.
> > Le Papi et la Mamie passent à la caisse, paient le repas et vont s'installer à une table.
> >
> > Sur le plateau de Papi se trouvent un hamburger, un paquet de frites et un Coca.
> >
> > Papi déballe le hamburger et le coupe en 2, il fait aussi la même chose pour les frites.
> >
> > Il place une moitié devant sa femme et l'autre moitié devant lui.
> >
> > Il prend une gorgée de Coca et donne ensuite son verre à sa femme qui en fait autant et qui replace le contenu du coca restant entre elle et son mari.
> >
> >
> > L'homme commence à entamer sa part de hamburger, frites.
> >
> > Un jeune qui observe la scène depuis leur arrivée pense qu'ils n'ont pas les moyens de s' offrir un vrai repas chacun, il s'approche de leur table et, un peu gêné, leur propose de leur offrir un autre repas.
> >
> > Papi le remercie et lui répond que tout va bien et qu'ils sont habitués à tout partager.
> >
> >
> > Puis les gens autour d'eux s'aperçoivent que Mami n'a encore rien touché et que de son côté, le mari est presque à la fin de son repas.
> > Le jeune homme les supplie une dernière fois d'accepter.
> > Cette fois, c'est Mami qui lui répond que ce n'est pas nécessaire, qu'ils sont habitués à tout partager.
> >
> > A ce moment là, Papi a terminé son repas et s'essuie la bouche.
> > Le jeune homme dit à Mami :
> > Madame, pourquoi ne mangez-vous pas ? Vous dites que vous partagez tout... je ne comprends pas ???
> > Et la dame répondit :

> > J'attends les dents !!!!!!!!
>
>

_________________
Revenir en haut Aller en bas
kosette
Admin
avatar

Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 70
Localisation : baie du mont st michel (côté bretagne)

MessageSujet: Re: HISTOIRES DRÖLES   Jeu 11 Mar - 20:02

Une institutrice demande à ses élèves
de nommer des choses qui se terminent en "eur" et qui mangent des choses.

Le premier élève dit :> - "Prédateur."
L'institutrice lui répond : "Trés bien, ça mange ses proies."

Le deuxième dit : - "Aspirateur",
- "Wow, bravo! Belle imagination; en effet on peut dire que ça mange la poussière".

Le petit Pierre dit : - "Vibromasseur.!!
Manquant de tomber en bas de sa chaise, l'institutrice dit:
- "Alors là, je ne vois vraiment pas; ça, ça ne mange rien"

Et Pierre explique sa réponse:
- "Ma mère en a un, et elle dit toujours que ça mange les piles à un rythme effarant"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Molly

avatar

Date d'inscription : 04/03/2010
Age : 73
Localisation : Quimperlé

MessageSujet: Re: HISTOIRES DRÖLES   Jeu 11 Mar - 23:09

BZH peut aussi dire" Bretagne Zone Heureuse"
Merci pour vos histoires
Bien vu
Bonne nuit a vous mes amis
Revenir en haut Aller en bas
kosette
Admin
avatar

Date d'inscription : 03/03/2010
Age : 70
Localisation : baie du mont st michel (côté bretagne)

MessageSujet: Re: HISTOIRES DRÖLES   Dim 11 Avr - 23:56

La maîtresse a fait une dictée.

Le petit Benoît a bien écouté. Il a écrit exactement ce qu’il a entendu.

Pourtant, le résultat est inattendu ! . . .


Une dictée sans fautes que dicte la maîtresse


Dans la cuisine du vieux chalet


Un ravioli, au fond d’un petit poêlon, réchauffe. Et il dore sous une couche de gruyère râpé. Le vieux chalet est bien tranquille. Pour le dîner, tout sera grillé, appétissant, fondant ! Le fromage est posé sur un plat ravissant. Sans doute, et d’une bouchée, il sera avalé ! Le saucisson, gras et bien tendre, sera coupé en rondelles. Et, servi sur un plateau, le chocolat bout. Le verser sera délicat et dangereux ! D’un seul coup, il écume et gorge le chalet d’un bon et tranquille parfum.




une dictée avec cent fautes qu 'à écrit benoit

dans la cuisine du vieux chat laid

Un rat vit au lit, au fond d’un petit poêle long. Réchauffé, il dort sous une couche de gruyère râpé. Le vieux chat laid est bien tranquille : pour le dîner, tout ce rat, gris et appétissant, fond dans le fromage. Et posé sur un plat, ravi, sans s’en douter, d’une bouchée, il sera avalé ! Le sot, si son gras est bien tendre, sera coupé en rondelles et servi sur un plat. Oh ! le choc ! holà ! Bouleversé ce rat délicat est dangereux ! D’un seul coup, il écume, égorge le chat laid d’un bond et tranquille, part.

Fin

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Bikettebreizh

avatar

Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 39
Localisation : Lannion, côtes d'armor

MessageSujet: Re: HISTOIRES DRÖLES   Mar 13 Avr - 16:28

elle est bien bonne celle là!!!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HISTOIRES DRÖLES   

Revenir en haut Aller en bas
 
HISTOIRES DRÖLES
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Histoires de fées
» Histoires rocambolesques du chevalier errant
» Histoires d'océans sur la chaîne Voyage
» Histoires de Voy@ge ...
» Histoires de mouton

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Bretagne Amitiés :: LE COIN DETENTE-
Sauter vers: